Hymne à l’immunité

L’automne est là, les feuilles jaunissent et tombent, c’est magnifique. Le vent annonce l’arrivée de l’hiver et avec lui son cortège de petits bobos et le besoin de soutenir notre immunité.

Comment éviter facilement nez qui coulent et fatigue ?

Comment ne pas devenir le réceptacle des virus sortis faire leur promenade hivernale : gastro-entérite, rhino-pharyngite et autres troubles certes désagréables mais surtout épuisants ?

 

Voici quelques conseils naturopathiques simples et ultra-efficaces :

 

  1. Prenez soin d’avoir une alimentation équilibrée, riche en vitamines et en oligo-éléments. Offrez-vous aux baies, véritables bombes anti-oxydantes. Privilégiez les légumes verts à feuilles, riches en chlorophylle et qui participent à la détox de l’organisme. Déroulez le tapis rouge aux choux, naturellement détoxifiants et riches en soufre, un oligo-élément que le foie adore et dont il a un grand besoin pour se nettoyer.

 

  1. Demandez l’aide de nos amies les plantes et des remèdes naturels. Lesquels favoriser pour renforcer notre immunité ?
  • L’échinacée : cette plante originaire d’Amérique du Nord, de la famille des Astéracées, aide à renforcer les défenses naturelles de l’organisme et accompagne particulièrement bien les troubles liés au refroidissement de l’automne et de l’hiver.
  • La gelée royale : extrêmement précieux, ce nectar va nourrir la reine durant toutes sa vie et les larves d’abeilles en bénéficieront pour pouvoir se développer. D’une efficacité remarquable pour lutter contre la fatigue persistante et récupérer durablement de l’énergie. Elle peut également être utilisée en cas de surmenage ou d’épuisement. Lorsqu’elle est fraîche, elle a un petit goût de fenouil qui vous permettra de la reconnaître facilement.
  • Le remède cuivre-or-argent : particulièrement actif contre les microbes de l’hiver, les virus ou les bactéries. Hautement anti-inflammatoire et anti-bactérien, ce rcomplexe a pour fonction de soutenir l’immunité et de lutter contre le stress oxydant.

 

  1. Tapoter votre thymus.

De bon matin, après vous être brossé les dent et nettoyé la frimousse, installez-vous en conscience devant votre miroir. Respirez et souriez. Repérer votre thymus : laissez glisser vos doigts le long de votre gorge, passez la montagne de la glotte et quand vous rencontrez l’os, descendez encore un peu sur votre sternum, le thymus se trouve juste dessous. Il s’agit un organe lymphoïde primaire, faisant parti du système immutaire. Il est le lieu de maturation des lymphocytes T. Ses deux lobes s’atrophient peu à peu à partir de l’adolescence mais il est possible de le solliciter en le tapotant doucement du bout de vos doigts réunis ensemble.

Symbolisme Pour affiner la pratique et y mettre davantage de sens, répétez doucement dans votre tête « Je m’aime et je m’accepte comme je suis« . Vitalité garantie.

TAGS: